Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rédaction 12-14

Notre parrain a été interviewé par le site de la  Fédération Française de Football.

Compte- rendu :

Christophe Jallet : "Le potentiel pour monter"

Après avoir débuté en professionnel il y a deux ans en L2, Christophe Jallet (photo), pur produit de la formation niortaise, espère aider son équipe à retrouver l'élite en fin de saison. Leaders en National, les Chamois ont pourtant connu quelques frayeurs avec une douzième place en octobre. Déterminé comme l'ensemble du groupe à continuer sur la bonne série de huit matches sans défaite, le milieu de terrain nous livre les clés de la réussite actuelle.

Pour un joueur issu du centre de formation, cette remontée en L2 doit vous tenir particulièrement à coeur.
"Après deux années passées à l'étage supérieur, c'est ma première expérience en National. C'est un défi très important car pour le club, retrouver la L2 est vital. Après avoir vécu une descente, on pouvait craindre une année difficile mais au contraire, le groupe a voulu aller de l'avant. Désormais, on veut continuer sur notre lancée."

Vous avez enchaîné deux bonnes séries de résultats entrecoupées d'un passage délicat avec une victoire en 8 matches. Pourquoi ?
"Après notre excellent début, je pense que la concentration a diminué. On a pensé avoir fait le plus dur alors que le Championnat ne faisait que démarrer. Notre élimination en Coupe de France a été un véritable électrochoc. Les formations moins bien classées nous ont aussi bousculés. Le positif, c'est que nous avons ensuite su réagir. Cela prouve notre force mentale."

Premier après vingt journées, Niort a-t-il le potentiel pour rester dans le trio de tête ?
"Nous avons maintenant rencontré au moins une fois tous nos adversaires. L'effectif est convaincu qu'il a le potentiel pour faire partie des trois lauréats en fin d'exercice. Il y a de bonnes équipes dans ce Championnat mais il faut profiter du petit écart qui s'est creusé. Le groupe sait aussi qu'un relâchement durant une série de matches comme en première partie de saison n'est plus possible."

Comment gérez-vous ce statut de favori après avoir pourtant connu une relégation ?
"C'est le souci de l'équipe attendue. A domicile, il faut être patient et réaliste. C'est sur ce dernier point que nous avons péché durant les matches aller, malgré de nombreuses occasions. Mais les Niortais ne lâchent rien et nous avons souvent marqué dans les dix dernières minutes. En deux mois, nous sommes passés du statut de relégué de L2 à celui de favori. Philippe Hinschberger (photo) nous a très bien épaulés et nous a simplement demandé de démontrer notre valeur sur le terrain. Il a surtout dit que nous étions sur la même ligne que 19 prétendants à la montée en L2."

Commenter cet article