Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Rédaction 12-14

Article extrait du site www.lorient.maville.com
 LORIENT. Ulrich le Pen incertain, Christophe Jallet pourrait débuter le match contre Bordeaux. Après un baptême réussi face à Paris, le natif de Cognac a soif de Ligue 1.

Christophe Jallet, comment s'est passée votre adaptation au sein du FC Lorient ?

Très bien. Comme les autres joueurs qui sont arrivés à l'intersaison, je me suis tout de suite intégré au groupe. Nous disposons de bonnes conditions de travail et d'une ambiance toute aussi bonne, cela ne peut que bien se passer.

Suite à la blessure de M'Bodji, vous avez joué 80 minutes contre le Paris Saint Germain. Comment avez-vous vécu ce moment ?

Déjà, avant le match, j'étais tout émerveillé de découvrir le Parc des Princes de l'intérieur. Mais une fois que Christian Gourcuff m'a demandé d'aller m'échauffer, il n'y avait plus que le match qui comptait. Finalement, sur le terrain, on ne voit plus ce qui se passe autour. J'ai pris ce remplacement comme une marque de confiance de la part de l'entraîneur. Du coup, je me suis libéré et j'ai tenté des choses. Si on m'avait dit l'année dernière que je jouerais en Ligue 1, de surcroît au Parc des Princes, je ne l'aurais jamais cru. Les joueurs que j'ai côtoyés le week-end dernier, sont ceux que je regardais à la télé. Cela me motive d'autant plus pour gagner ma place au sein de l'équipe.

A Paris, vous avez découvert la Ligue 1. Vos impressions ?

Ça va très vite On a senti les joueurs parisiens, plus expérimentés et un ton au dessus techniquement et physiquement. Nous, nous avons compensé par la maîtrise du jeu et la solidarité. En allant à Paris, on ne pensait vraiment pas gagner. Finalement on s'est rendu compte qu'il ne fallait pas se sentir inférieur. Nous venons de monter mais nous allons jouer toutes nos chances.

Justement, après cette victoire, dans quel état d'esprit se trouve le groupe lorientais?

Le moral est au beau fixe évidemment. On ne s'attendait pas à cette victoire. On va continuer à adopter une attitude sérieuse, tant à l'entraînement qu'en match. Nous sommes conscients de nos défauts et nous savons que le championnat sera long. En un mot, nous demeurons sereins mais prudents et concentrés.

Comme vous Franck Ribéry a franchi en un an le pallier qui sépare le National de la Ligue 1. Qu'est ce que cela vous inspire?

Cela ne m'inspire que de bonnes choses pour lui. En ce qui me concerne, je ne pense pas posséder les mêmes qualités. Nos parcours se ressemblent effectivement mais entre son talent et le mien, il y a des années lumières. En revanche, c'est un exemple à suivre. Il donne envie de travailler pour devenir comme lui.

Un mot sur Bordeaux?

Les Girondins, c'est mon équipe de coeur. Etant originaire de Cognac, l'équipe professionnelle la plus proche de chez moi, c'était Bordeaux. J'allais au stade voir mon équipe fétiche. Bordeaux a su montrer la saison dernière et lors de son premier match (NDLR, victoire 2-0 contre Toulouse) que c'était une grande équipe. Toutes ces raisons font que j'ai vraiment envie de jouer contre Bordeaux.

Commenter cet article