Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Rédaction 12-14

Quelques nouvelles d'El parrain avant le reprise du championnat ce WE!

Article paru sur :

"Jallet à la rescousse 

 
Ils pensaient être à peu près parés dans tous les domaines, sauf peut-être au sein d’un compartiment offensif qui attend encore du renfort. Mais c’est derrière que le problème principal va se poser samedi contre Lille. En l’absence de Marchal, Genton et Benatia, le FC Lorient va devoir expérimenter aux côtés de Ciani.
Si Christian Gourcuff se refuse à nommer celui qui accompagnera Michaël Ciani en défense centrale samedi à Lille, pas besoin d’être sorcier pour deviner son identité. Les séances d’entraînement de la semaine ont levé tous les doutes. Marchal et Genton blessés, Benatia « pas encore prêt physiquement » après plus de quatre mois sans compétition, Dielna jugé encore un peu « tendre » pour monter directement au front, c’est Jallet qui va s’y coller.
Drôle de polyvalence
La solution offre un avantage certain avec la titularisation de Boutruche sur le flanc droit : celui de ne pas toucher à l’organisation générale d’une formation qui n’a jamais pu évoluer au complet lors des matchs de préparation. Reste à savoir comment l’ancien Niortais, milieu défensif de formation, reconverti latéral droit ou milieu droit l’an passé, et qui a fait ses débuts comme attaquant de pointe samedi en fin de match face à Laval, va se comporter en charnière centrale.
 
Son entraîneur, en tout cas, ne se fait pas trop de mouron. « L’absence de Sylvain Marchal, ce n’est pas anodin, tant sur sa valeur individuelle que son importance dans le collectif. Si l’on y ajoute la blessure de Benjamin Genton, cela fait un concours de circonstances malheureux. Mais c’est aussi le genre d’aléas qu’il faut savoir surmonter. »
Un vrai costaud
La solution choisie sera donc de confier les rênes de la défense au Charentais, autant pour ses qualités physiques que pour sa compréhension du jeu. Car s’il semble frêle au premier abord, Christophe Jallet est un costaud, comme le souligne son entraîneur. « Au niveau des qualités athlétiques, de l’endurance mais aussi de la détente, c’est phénoménal. » La suite sera avant tout une question de complémentarité avec son partenaire. Benjamin Genton, spécialiste du poste, ne juge pas la tâche insurmontable. « Honnêtement, je pense que cela va bien se passer. Christophe est là depuis plus d’un an, il connaît le rôle de chaque joueur dans chaque zone, il peut jouer un peu partout. Ça devrait le faire. » On peut en accepter l’augure, même si un déplacement à Lille n’est peut-être pas l’endroit idoine pour ce genre d’expérimentation. "
Laurent Aquilo

Commenter cet article

J
Nul doute qu'El Parrain fera bonne figure....Allez Parrain...allez Lorient !
Répondre