Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Les 12-14 Niort

 

Pendant que nombreux d'entre nous étaient au Semi de La Coulée Verte ou au Marathon de Vannes....

Christian Gervais était le pied entre 2 continents....pour participer à un marathon pas comme les autres.

 

Ci-dessous CR de Christian Gervaixs

 

Christian Gervais Marathon Istanbul

Christian au 14ème Km du Marathon D'Istanbul 

 

 

 

 

Tout d'abord un peu de stress dans le contexte de la période des mouvements sociaux liés à la réforme des retraites.Nous réussissons à attraper notre avion 1/4 d'heure avant la clôture des embarquements.
 
Le samedi matin est consacré à une petite séance  de footing le long du BOSPHORE sous la houlette d'un coach sportif du voyagiste, qui nous accompagne, petite exercices en observant l'attente des cargos en mer de MARMARA qui attendent les pilotes pour franchir le détroit du BOSPHORE et rejoindre la mer noire.
Puis récupération des dossards et visite de la ville et notamment du quartier de sultanatmet, du palais TOPKAPI et de la mosquée bleue , le tout en compagnie d'un guide,. (visite pas vraiment idéal pour préparer un marathon mais trés intéressante)
Nous sommes vraiment au carrefour de l'Orient et de l'occident, la ville respire vraiment ce mélange et ça grouille 15 millions d'habitants 150km de long,
Un peu fatigué nous rejoignons pour la PASTA PARTY à l'hôtel avec le groupe VO2 MAX VOYAGES.
Dimanche matin 7h, départ pour le départ par bus vers la zone de départ.
La particularité de ce marathon est que nous courons sur deux continents, en effet le départ est donné en ASIE , de l'autre coté du BOSPHORE, pour rejoindre l'EUROPE,une fois passé le pont.
Nous ne sommes pas trés nombreux un peu plus de 2000 mais il y a également un 15km avec départ commun qui réunit 8000 concurrents , quant au 8 km il doit  rassembler 20 à 30000 partants, mais le départ est plus tard et 4 km en arrière du notre.
Pendant l'attente sur la zone de départ on cotoie des concurrentes en burqa, des civils qui vendent toutes sortes de colifichets, fanions ...et d'autres qui attendent avec nous tout simplement, et au moment du départ il reste au milieu des coureurs et passe le pont tranquillement en marchant.
En fait c'est le seul moment de l'année que ce pont sur le BOSPHORE, un des traits d'union entre l'ASIE et L'EUROPE est accessible aux piétons alors ils sont là tout simplement pour franchir le détroit sur CE pont.
Ca part un peu vite , mais je déroule bien et jusqu'au 15, 20°kilo ca va plutôt bien, par contre il commence à faire chaud et à partir du 22 ou 23° je sens que je commence à piocher et là une grande ligne droite le long de la corne d'or (bras de mer qui rentre dans ISTANBUL), aller retour de chaque coté d'une 4 voies, quand je l'attaque au 23° de l'autre coté de la route le ravito du 35° !!!! Putain ca va être long... et ca l'a été!!!!
A partir du trentiéme en alternant marche et course je rallie l'arrivée au pied de la basilique SAINTE SOPHIE, en compagnie de galériens avec lesquels j'ai fait un bout de chemin et notamment un Allemand et un Singapourien , c'est marrant dans ses moments là les galères sont universelles et on se comprend avec assez peu de vocabulaire en fait!
Enfin l'arrivée, en montée et si il n'y a pas beaucoup de spectateurs sur le parcours par contre sur le dernier kilo , ça crie beaucoup et tu es vraiment porté.
Voilà un peu plus de 4h30 et le soir un super repas turc, pas trop diététique mais tant pis.
Lundi, Rv à 9h pour,en guise de décrassage, la  visite à pied d'ISTANBUl avec un guide rien que pour notre petit groupe, une plongée dans les quartiers, un déjeuner dans un restaurant panoramique et passage par le marché aux épices, le grand bazar, enfin une immersion complète dans la ville, que malgré les coubartures des coureurs nous savourons pleinement.
 
Si le marathon est à oublier le séjour lui a été trés dense et trés intéressant et la formule concocté par notre voyagiste VO2 MAX VOYAGES optimum puisque nous avons pu découvrir un maximum de choses en quelques jours seulement, néanmoins la ville mérite un séjour plus long.
Incontestablement une destination à découvrir.
 
A bientôt.
 
Christian  

Commenter cet article

jean michel foucault 07/05/2017 00:41

merci pour ce commentaire qui fait plaisir aux organisateurs que nous sommes et qui avons organisé votre séjour sur place