Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par David

IMG00628-20110925-1341

 

Que serait une sortie Club sans Compte- rendu?

 

Une glace sans chantilly?

Une crêpe sans rhum?

Une course sans 12-14?...

 

Les premiers CR sont arrivés sur le Forum des 12-14.

 

 

Il nous est apparu indispensable d'en faire profiter le plus grand nombre et de les mettre en vedette afin de vous donner envie de participer à la prochaine sortie...

 

Vous trouverez ceux de Vérine et JAG sur notre Forum : ICI

  IMG00612-20110924-1034

Cerise sur le Gateau, voici celui de WAGNEAU, intégralement retranscrit ici!!!

Profitez, c'est que du BONHEUR...

  

"A mon tour de me livrer au CR de ce mémorable WE parisien; je commencerai comme JAG par remercier le binôme bien huilé Vérine-Jacky qui une fois de plus a fait montre de toute sa compétence et sa disponibilité pour faire en sorte que tout ait été réglé "comme du papier à musique".

Départ donc peu après 7 heures du mat' samedi matin, j'embarque dans le carrosse de la famille Costard...passées deux heures d'échanges ininterrompus, je sens que la fatigue me gagne, je ne lutte donc pas et décide de m'assoupir (cf article sur le site)...deux pauses seront nécessaires pour gagner Versailles; au cours de l'une d'entre elles, alors que l'on évoquait la course du lendemain, je sens que mon sphincter anal vient à la charge et décide alors de me ruer vers la première cabine de WC...il s’avérera que la chasse d'eau ne fonctionnait pas. Employé de la station qui a découvert le "colis", si tu lis ces mots, reçois mes plus plates excuses!

Arrivés peu après midi, chacun décide alors de prendre ses quartiers! au programme, la piaule de Louis XIV, Montmartre ou l'avenue des Champs me concernant...quelques boutiques de fringues et l'heure du retour sonne...et là, contre-temps! incapables de retrouver la bonne ligne de métro, s'ensuivent de longues minutes de marches à piétiner, se faire mal conseillé et à faire des demi-tours...j'ai les jambes fatiguées, ça promet pour demain! On finit tant bien que mal par retrouver la JAG's family à l'endroit du retrait des dossards aux alentours des 18h30...il était temps!

Prochaine étape, l'auberge de jeunesse où nous passerons la nuit! heureusement, là, pas de mauvaise surprise, seulement un demi-tour chez les concurrents, une auberge en face de la nôtre où les hôtes semblaient bien maîtriser le joint 6 feuilles...nous y voilà, le responsable nous accueille, je constate avec soulagement que chaque personne a quasiment son chiotte pour une nuit, cool...l'affectation des chambres réglée, place à la pasta party! les femmes gèrent l'affaire d'une main de maître pendant que JAG enfile les verres de rouge comme DSK les passes dans sa boîte échangiste "Les Chandelles"...l'ambiance est festive, ça chambre bien...et c'est ainsi que tout ce petit monde va se mettre en position horizontale (enfin, je pense!) aux alentours des 23h30.

Réveil à 6h30 après une bonne nuit le dimanche...on se retrouve aux alentours des 7h15 pour prendre le p'tit déj que Jacky (une vraie femme au foyer!!) nous a concoctés...sacs dans les voitures, mode "trouvage de place dans Versailles" maintenant après un cliché du responsable des lieux. La joyeuse troupe rejoint alors le "tromé"...les coureurs s'arrêtant deux stations avant les marcheurs...je profite de ce petit moment pour m'assoupir brièvement malgré les provoc' de PèreJag & Co concernant mon addiction à la sieste...

Paris, nous voilà arrivés au pied de la tour de ce bon Gustave...l'échauffement est court mais à bonne allure autour d'une piste; on prend notre temps pour immortaliser ces bons moments et c'est sans se presser le moins du monde qu'on regagne la ligne de départ. Mauvaise pioche: plus de 20 000 coureurs avaient eu cette idée mais avant nous! nous voilà donc calés en toute fin de peloton à avancer à l'allure Floyd Landis sans EPO...le temps passe quand même assez vite, je ne peux quand même m'empêcher de choper l'Equipe du jour par terre tel un rom' afin de lire les stats de la dernière journée de Liguain et l'article consacré au marathon de Berlin qui fait la part belle à Gebre et à Paula Radcliffe et qui ignore Vincent Robert! quelle injustice!

10h58...c'est notre tour, enfin!! je pars avec JAG dans une série de slaloms ininterrompus et qui s’avéreront extrêmement fatiguants...l'allure est bonne, 14,5-15 km/h...pour ne pas être gênés, on n'hésite pas à emprunter les trottoirs...difficile de se trouver au beau milieu de coureurs qui ne courent pas à son rythme...tout va pour le mieux jusqu'au 6é kilo, c'est là que les difficultés arrivent après cette montée des Gardes et ses 120m de dénivelés...Je perds Jag, je n'avance plus qu'à 10...à son sommet, j'ai les mille peines du monde à relancer la machine d'autant que je suis encore entouré de nombreux coureurs...j'en double un maladroitement qui m'insulte, je retire la running d'une coureuse en lui marchant sur le talon...je me tords sans gravité deux fois la cheville dans le forêt de Meudon...je glisse et retombe sur mes mains en empruntant les fossés....suis contraint de ralentir voire de couper mon effort en descente...pff...dûr, dûr, la course est belle mais c'eût tellement été plus sympa avec des coureurs de mon niveau...il y a tellement de monde autour de moi que je ne vois plus les bornes après la 11...inutile de se mettre minable, j'ai bien compris depuis longtemps (45' au 10é km) que je ne serai pas sous l'heure 10...je préfère donc "gérer" et me caler en allure marathon et c'est ainsi que je franchis la ligne en 1h 13' 19"...c'est pas un temps inoubliable mais compte tenu de mon niveau actuel, de ma forme générale et des aléas de la course, je ne pouvais pas faire beaucoup mieux.

Retour aux voitures et place au débrief' avec Jag puis Gégé qui a couru 15.5 km avec une cuisse en vrac et les filles...tout le monde affiche une mine réjouie. Malgré le fait de ne pas pouvoir se doucher et de se changer au grand air, on traverse quand même le boulevard afin de se faire un petit restau où il sera entre-autres question du passage sous les 3h de l'ami Jag au marathon du Mont Saint Michel en 2012.

Il est 16 heures passées, c'est l'heure de partir...c'est pas tout mais j'ai ma sieste à faire moi...et "l'Equipe" à acheter à la prochaine pause...
"

 

Commenter cet article