Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Les 12-14 Niort

Ce dimanche 23 février a eu lieu la 4e édition du fameux Trail du Val d'Egray de Champdeniers, organisé par La L'Egray's Club et commenté par Michel Dessaint.

affiche

Les semaines de pluie ont laissé place a une belle journée ensoleillée qui a motivé 8 Zadhérents pour une p'tite Thalasso dominicale : bain de boue, glissades, dans les chemins, champs, fossés, et baignade dans l'Egray au programme des 13 et 26 km.

Un p'tit retour sur les résultats avant de  parcourir la course du local de l'épreuve, Fabrice.

Sur le 13 : Fabrice (1h04) s'offre une belle 25e place sur 406 (9e V1)

Hervé Robin (1h12) finit 92e (29e V1)

Yannick G et Antoine C (1h18), ensemble 158e

Sur le 26 : GG (2h17) finit 37e/206 et 5eV2

Vanessa (2h39) à la 114e place (3e F)

Antoine M (2h40) à la 120e place...fier de finir pour une fois devant son épouse, Florence...qu'il a dû lester de qqs kilos (prépa Marathon des Sables) pour avoir ses chances...

Thierry B (2h50), 158e en accompagnement de son pote Romain.

 

Dans l'ensemble, de bonnes sensations pour tout le monde, une course et une ambiance sympas qui donnent envie de revenir.

 

Le 1er Compte rendu de cette course nous vient de Fabrice :

fabrice1 fabrice2 

"Y'a pas plus local que moi à Champdeniers!

Il y a trois semaines encore, je n'envisageais pas nécessairement de faire le Trail du Val d'Egray...
Et puis, et puis...quand même, une course dont le départ s'effectue 300 et quelques mètres en bas de chez soi, je me sens presque obligé de le faire!
Ce sont mes terres d'entraînement depuis fin juillet 2013, et l'occasion de découvrir de nouveaux passages...
et de renouer avec le particularisme du trail: côtes, boues, caillasses, descente, trempage de panards dans l'eau, glissades et un chrono qui n'a plus du tout la même signification que sur route.
Là, c'est plus la place qui signifie quelque chose en terme de compet !
Pour ce retour au trail, mon choix se porte sur le 13 km : je sais pertinemment qu'en allongeant le temps d'effort, mon genou grincerait...
oublions le 26 kms, même si ça devait être une bien jolie aventure ! Mais c'est tellement chouette que de pouvoir courir après avoir du dire stop 3 ans durant, que j'en deviens raisonnable !
Après un petit tour sur la zone de départ à regarder les coupains et coupines du 26 kms s'élancer à 9 heures...
à mon tour de m'échauffer, puis de prendre le départ une heure après : Plus de 400 engagés sur le 13 kms, les organisateurs ont le sourire ! Ils peuvent !
Délibérement, je décide de partir vite pour aborder le premier chemin en côte -plutôt étroit- afin de ne pas être trop coincé dans le peloton...
Tout de suite dans le bain (le terme n'a jamais été aussi bien trouvé!) : Les appuis sont incertains, à 2 ou 3 reprises je suis à la limite de la gamelle, mais côté jambes ça envoie bien : Pas mal dans les côtes, mais je n'arrive pas à pleinement me lâcher dans les descentes.
Jusqu'au 10ème kilomètre, je suis plutôt bien, dans un wagon de 4 ou 5 coureurs...
et plouf !!! Direct dans la rivière, de l'eau presque jusqu'aux fesses...Wouah...Cette douce (douche?) et...brutale sensation de faire corps avec la nature.
Allez on s'accroche pour le finish, mais là je suis quelque peu en carbo, et mes compagnons de route s'envolent...je ne les reverrai pas! La meute des 3 ou 4 qui sont derrière moi est toute proche...Non, non et non, j'en veux encore! Le mental, la connaissance du final, je veux finir "proprement" (façon de parler!!): Je tiens, je réaccélère même dans le chemin du tram.
Heureux, simplement ! 25ème au classement en 1h04'21"...
Elle est bien belle ma foi ma campagne! et quel pied, oh oui quel pied que de faire de la course !!!!
fabrice3

 

      La bataille des CR continue pour le...

logo championnat du monde 12-14

Commenter cet article